dimanche 29 juin 2008

Les échos du conseil municipal du 26 juin 2008




Après les conseils municipaux d’installation d’avril, la réunion de Juin était, après trois mois d’attente, la première de cette nouvelle mandature. 31 points étaient à l’ordre du jour d’importance inégale. Seuls les points marquants sont ici rapportés dans l’ordre chronologique, en précisant le vote des élus d’Agir Ensemble :
 
    Compte administratif 2007 de la Ville : en fonctionnement, les prévisions de dépenses ont bien été respectées et les recettes sont supérieures dégageant un résultat excédentaire pour 2007 de 0,9 M d’euros, soit un excédent de 2,7 M si l’on intègre celui à fin 2006. Le déficit d’investissement propre à 2007 est de 0,2 M d’euros ou de 1,8 M si l’on intègre les reports. Les emprunts de l’année ont été de 3 M pour 5 prévus, conduisant à une dette à fin 2007 de 15,2 M d’euros, inférieure à celle de fin 2005. Par ailleurs les situations financières à fin 2007du CCAS et de la Caisse des Ecoles ainsi que de l’association Atrium et de la SEMEAC sont satisfaisantes. Globalement, le groupe Ville à fin 2007 a donc une situation financière saine. Tout le Conseil a approuvé ce compte, sauf les deux conseillers socialistes qui se sont abstenus !
 
    Budget supplémentaire 2008 de la Ville (vote contre de notre part sur un certain nombre de chapitres) :
    - En fonctionnement, utilisation du résultat disponible de 0,9 M de l’année précédente pour couvrir essentiellement de nouvelles dépenses (la majorité a dit pour couvrir des insuffisances du budget primitif adopté en Décembre 2007). Ces dépenses nouvelles portent principalement pour 0,2 M sur de nombreuses études ou audits et pour 0,5 M sur les dépenses de personnel dont l’évolution de 2007 à 2008 passe de 3% à 7 % ! Par ailleurs, la Caisse d’Allocations Familiales ne tient pas ses engagements du Contrat Enfance en réduisant ses subventions pour le fonctionnement des structures de la petite enfance.
    - En investissement,annulation du programme de construction du bâtiment MJC Pégase, suppression de la construction de l’atelier de gravure, rajout de 0,5 M pour le ravalement de l’ancienne poste et l’aménagement de la salle du Conseil, projets que nous avons jugé non prioritaires pour les prochains mois. En cessions d’immobilisations, suppression de la revente de la propriété Prudhome à l’aménageur et du pavillon du 7 Av Salengro, ce qui augmente d’autant la dette de la Ville.
 
Au cours de la discussion du budget supplémentaire, nous nous sommes étonnés d’informations  diverses sur une fermeture éventuelle à court terme de l’atelier de gravure. Nous avons indiqué que comme beaucoup de chavillois, nous souhaitions que la gravure perdure à Chaville à travers cet atelier qui avait une grande notoriété par suite de la qualité de sa production et de ses professeurs ; (Mrs Benais et Bongibault étaient dans la salle). Mme Quoniam est intervenue dans le même sens. Dans sa réponse Mr Guillet a indiqué qu’effectivement il envisageait cette fermeture, qu’il était en train de préparer un dossier à ce propos qu’il présenterait dans quelques semaines. Nous lui avons indiqué qu’il ne pouvait  prendre seul  une décision à ce sujet et que la commission Culture devait en débattre puis le Conseil. Il semble l’avoir admis. Une pétition pour le maintien circule dans Chaville que nous soutenons.

    Demande de subvention à Arc de Seine pour la construction du nouveau groupe     scolaire. Nous avons indiqué à cette occasion que nous nous réjouissions de la confirmation de la construction du groupe scolaire (mise en service fin 2010). Le groupe socialiste a voté contre !

 
Engagement de l’élaboration d’un Agenda 21 local : nous y sommes favorables à condition qu’il ne soit pas seulement environnemental, qu’il soit concret, qu’il soit coordonné avec celui d’Arc de Seine.

 
Compte rendu d’activité 2007 de l’aménageur SEMEAC-SEMADS dans le cadre de l’aménagement     de la ZAC Centre Ville : nous avons souligné les actions importantes menées en 2007 avec notamment le dévoiement de la rue des Blanchisseurs pour libérer le site du groupe scolaire et l’accord important avec la copropriété de la résidence Henri IV. Depuis l’arrivée de la nouvelle municipalité, l’activité de l’aménageur est arrêtée.

 
Passation d’une convention de partenariat avec la Chambre de Commerce pour la     redynamisation commerciale de Chaville : nous partageons l’objectif de l’étude et nous avons confiance dans le professionnalisme de la Chambre de Commerce. Nous nous sommes malgré tout abstenus par suite de la non volonté de prise en compte des interactions urbanisme-commerce dans le futur centre ville (pole commercial locomotive futur à l’emplacement de Paul Bert), de la cherté d’une préemption non ciblée de baux commerciaux, de l’absence de passation d’un marché pour cette étude de conseil, de son coût important de 40 Keuros net de subventions.

 
Recrutements divers : huit créations de postes dont deux à temps non complet (chauffeurs du maire) et deux à rémunérations importantes (directeur de cabinet et directeur de la communication). Nous avons soutenu que ces créations étaient une des causes de la dérive des coûts de personnel et nous nous sommes abstenus.

 
Travaux de l’été sur le territoire : création de voirie Sente des     Châtres Sacs, réfection de l’assainissement rue de la Passerelle.

 
Présentation des Etats Généraux de Chaville : voir Chaville Magazine de     Juin. Lancement par une réunion publique le samedi 13 Septembre.

 
Par ailleurs, il a été annoncé au CA du CCAS que les parents des collégiens utilisant le     Chaville Bus allait voir à la rentrée prochaine le coût de leur carte Imagine R passer de 45 euros à environ 90 euros par suite d’un désengagement partiel d’Arc de     Seine !