jeudi 22 avril 2010

Compte rendu succinct de la séance du 8 Avril 2010 du Conseil Municipal




Le point le plus important de l’ordre du jour portait sur l’adoption du budget primitif 2010 de la Ville. Alors que la majorité proposait une stabilité des taux des impôts locaux, notre groupe a demandé leur baisse immédiate de 6% avec une diminution plus accentuée pour la taxe d’habitation. Comme nous l’avons démontré, une telle baisse des impôts locaux était possible financièrement par suite de plusieurs facteurs : excédent de 2,3 M de fonctionnement en 2009, dépenses de fonctionnement surévaluées et recettes sousévaluées dans le budget 2010, non pertinence de certains investissements comme l’agrandissement du site de la Mairie (voir plus loin) , faible utilisation des emprunts long terme avec un financement du groupe scolaire par des emprunts de trois ans alors que sa durée de vie sera a minima dix fois plus longue. Nous avons voté contre l’ensemble du budget de fonctionnement et un certain nombre de chapitres de la section d’investissement.

       Nous avons voté contre la reprise anticipée des résultats 2009 qui affecte les 2,3 M d’excédent de fonctionnement en autofinancement 2010, faisant plus que doubler celui prévu au budget primitif !

       Nous nous sommes abstenus sur l’autorisation de programme de 3,7 M de la reconstruction de la MJC, rue de Stalingrad, avec mise en service fin 2012. Nous souhaitons en effet une nouvelle MJC très fonctionnelle avec des équipements bien adaptés. Nous ne sommes pas surs que l’enveloppe financière le permette et nous souhaitons que le CA de la MJC soit mieux associé aux études en cours.

       Nous avons voté les demandes de subventions pour des travaux concernant le changement de menuiseries extérieures de l’école du Muguet, le ravalement extérieur du gymnase Leo Lagrange, le remplacement du système de chauffage par panneaux rayonnants du gymnase Colette Besson. Nous avons aussi approuvé l’attribution du marché de fourniture d’équipements pour le nouveau groupe scolaire.

       Nous avons voté contre l’acquisition pour un montant de 1,45 M du pavillon situé au 8 boulevard de la République. La Municipalité souhaite y installer, après travaux, le service de l’Urbanisme et les administratifs du Technique qui quitteront la rue Alexis Maneyrol où une opération immobilière sera réalisée. Le site du 8 République, même s’il ouvre sur le parc de la Mairie, ne nous semble pas fonctionnel pour accueillir des bureaux et ne comporte pas de parkings ! Son coût sera de l’ordre de 2 M qui auraient pu trouver une affectation plus intéressante.

       Nous nous sommes abstenus sur la cession au promoteur Franco-Suisse du terrain communal situé 7-9 rue des Petits Bois (ancien centre aéré) pour 4,4 M, où il compte réaliser un ensemble immobilier de 60 logements de haut de gamme.

       Nous avons voté pour l’adhésion à une convention avec le SIGEIF pour l’accompagnement de la commune pour la maîtrise de la demande d’énergie et la valorisation des certificats d’économies d’énergie.

       Nous avons voté contre le traité de concession de la ZAC Centre Ville entre la communauté GPSO, maître d’ouvrage, et l’aménageur Seine Ouest Aménagement avec comme tierce partie la Ville qui ne joue qu’un rôle limité. Dans le débat, nous avons fait acter que le Conseil Municipal ferait le point chaque année sur l’évolution de la ZAC.

       Nous nous sommes abstenus sur une demande de subvention de 2000 euros au Conseil Général pour un projet de citoyenneté visant à se faire rencontrer les élèves de 6ème de Jean Moulin et de Saint Thomas. Au cours du débat, un Maire Adjoint a indiqué que cette rencontre avait pour but de faire rencontrer les élèves des milieux défavorisés du collège public avec ceux des milieux favorisés du collège privé. Propos scandaleux pour évoquer l’école de la République !

     Nous avons voté pour les subventions aux associations chavilloises. Nous avons posé des questions sur les diminutions de celles à  la Passerelle des Arts et au club de football ainsi que sur celle réduite de l’Estampe de Chaville qui s’est installée récemment en face de l’Atrium, pour laquelle nous avons souhaité que des subventions complémentaires viennent aider le redémarrage d’activités pour les chavillois.

    Nous avons voté pour l’attribution d’une subvention de 41500 euros à l’Association Atrium pour l’acquisition d’un équipement de projection numérique pour le cinéma complétant l’aide reçue du Centre National du Cinéma.

NB. La veille, lors du Conseil de GPSO où le budget de la communauté a été adopté, on a appris que les bases des taxes professionnelles à Chaville avaient diminué en 2009 de 3,25%. La résidentialisation de la Ville est en marche !  

dimanche 11 avril 2010

Fermeture programmée de la Toute Petite Section de l'école des Pâquerettes !!!




Après de longs mois de négociation entre l’ancien Maire, Jean LEVAIN, moi-même, en tant qu’élu, délégué à l’Education Locale et les services de l’Education Nationale, la création de cette classe était actée ! Depuis 7 ans, cette classe de Toute Petite Section fonctionnait sur CHAVILLE, à l’école des Pâquerettes. Elle accueillait régulièrement 22 enfants de moins de 3 ans, provenant de TOUS les quartiers de la commune. Une réunion d’informations destinées aux parents souhaitant y inscrire leurs enfants se tenait en Mairie, chaque mois de Mai, précédent la rentrée de Septembre.



La directrice de l’école, la directrice du jardin d’enfants, les directrices de crèches y exposaient les conditions d’accueil et les objectifs de chaque structure, permettant aux parents de se positionner quant au choix à opérer pour leurs enfants.



En lisant le compte-rendu de la rencontre entre les représentants de la Municipalité U.M.P. et les représentants des associations de parents d’élèves de la Ville, en date du 18 novembre 2009, je lisais avec stupéfaction, je cite : « Difficile aujourd’hui d’affirmer si le système pourra perdurer, notamment du fait que très peu d’enfants sont inscrits, à ce jour, pour la rentrée 2010 ». Il n’y aurait donc pas 22 familles, au moins, intéressées par cette structure sur L’ENSEMBLE de la Ville ! Etonnant non ! Il est vrai que l’on pouvait lire également dans le compte-rendu de cette réunion, je cite : « L’avenir de cette T.P.S. est sur la tangente du fait que l’Education Nationale souhaite les supprimer ».



Cela deviendra, hélas, une réalité, à la rentrée de septembre prochain.



Parmi les milliers de postes supprimés dans l’Education Nationale, dans le cadre du Budget 2010, notre T.P.S. passe à la trappe !



Mais au fait, qui vote le budget 2010 à l’Assemblée Nationale ? Ne serait-ce pas les députés ?



Gageons que notre Député-Maire U.M.P. saura faire la synthèse entre la réhabilitation des lézards et les larmes de crocodile qu’il ne manquera pas de verser sur cette fermeture qui va pénaliser de nombreuses familles chavilloises !



Je tiens à votre disposition l’article publié par le journal « TOUTES LES NOUVELLES » de septembre 2003, où vous trouverez, sous la plume de M. Marc FERON, journaliste, un reportage sur l’ouverture de cette T.P.S.



Avec énormément de tristesse et de révolte !



Bien à vous



Alain DEFREMONT



Ancien Maire-Ajoint délégué  à l’Education Locale (2001-2008)