samedi 1 janvier 2011

2011 : NOS vœux pour Chaville et les Chavillois




Jean-Jacques GUILLET, député, a présenté  le 8 janvier ses vœux de maire. A notre groupe AGIR d’élus chavillois d’en faire autant en quelques lignes.

Le député a claironné samedi une double baisse d’impôts : 5% en 2011 et 2012. Depuis deux ans nous démontrons l’inanité de  l’énorme hausse de 2009 vu, entre autres, la valorisation déjà programmée des grosses réserves foncières accumulées depuis 1995. Une forte baisse s’imposait donc dès 2011. Nous avons eu gain de cause, tant mieux. Mais pourquoi prendre 30 € aux Chavillois en 2009 pour leur en rendre 10 en 2011 et 10 en 2012 ? Un rapide coup d’œil au calendrier électoral : en mars 2011, élections cantonales et en 2012…législatives !

Plus sérieux : la « crise » financière a d’abord frappé les plus fragiles, les plus  démunis. Ce sont donc eux que les collectivités locales devraient d’abord aider. On en est souvent loin à Chaville, par exemple pour les ménages titulaires des RMI-RSA. Ils devraient  bénéficier de réductions substantielles sur les factures d’énergie et d’eau. Quant aux associations dédiées au logement des plus démunis, la Ville devrait non pas s’aligner sur la défection financière du Conseil Général à leur égard mais au contraire la compenser.

La fabrication du Plan Local de l’Urbanisme va entrer dans une phase active. Elle doit se faire dans la transparence avec un débat d’urbanisme qualitatif et équilibré privilégiant l’intérêt général et non celui des promoteurs au travers d’une politique clairement axée sur la « résidentialisation » d’une ville déjà résidentielle et menaçant espaces verts et patrimoine.

Un nouveau projet de MJC est prévu, lui aussi pour 2012, au coin des rues A. France et de la Bataille de Stalingrad après démolition totale de la maison aux Lierres. Souhaitons qu’une vraie concertation associe les futurs utilisateurs, pour que ce premier projet de l’actuelle mandature soit aussi réussi que le nouveau groupe scolaire dû, comme tous les chantiers énumérés au « bilan » municipal du 8 janvier,  à l’équipe précédente.

Le cadre des centres de loisirs, bénéficiant jusqu’en 2008 d’une vraie politique d’éducation ouverte et diversifiée, se dégrade du fait de la suppression des Petits-Bois vendus à un promoteur malgré la non-réalisation du Centre PEGASE/MJC prévu au projet d’origine. La municipalité semble réaliser cette situation regrettée par de nombreux parents. Espérons une embellie en 2011.

L’activité économique à Chaville s’effondre suite au parti pris « tout résidentiel » du député maire et de ses amis. Pourtant nous pourrions développer des activités en lien avec les grandes zones proches. Ce n’est qu’à cette condition que  le commerce chavillois pourra s’étoffer et se diversifier face à une importante clientèle solvable. Notre ville mérite donc un projet global de développement, à esquisser dès 2011.

Il nous faut donc AGIR ensemble pour que la réalisation de ces cinq vœux progresse en 2011, rendant l’année meilleure encore et plus heureuse pour tous.