mardi 22 février 2011

Compte rendu succinct du Conseil Municipal du 7 Février 2011 vu du groupe Agir Ensemble




Deux débats sans vote étaient à l’ordre du jour : le premier sur les orientations générales du projet d’aménagement et de développement durable (PADD) de la Ville et le second sur les orientations budgétaires pour l’exercice 2011. Les autres délibérations étaient secondaires.

     1. La révision du plan d’occupation des sols (POS) et sa transformation en plan local d’urbanisme sont obligatoires depuis la loi relative à la solidarité et au développement urbain (SRU). Le PLU comprend quatre documents et des annexes : le diagnostic déjà présenté en 2010, le PADD actuellement en débat qui est un projet de schéma directeur non opposable à des tiers, les règlements et les documents graphiques plus opérationnels. L’ensemble du projet  doit être présenté théoriquement au Conseil de Juin 2011. Une enquête publique suivra.
       Le projet de PADD présenté par la majorité municipale s’articule autour des orientations générales suivantes :
- construire l’équilibre et la qualité résidentielle dans l’ensemble urbain des Coteaux et du Val de Seine.
- composer une ville de quartiers et valoriser l’espace public pour animer, relier et unir.
- exploiter et développer les atouts environnementaux de Chaville.

       Thierry Besançon, sur la base d’une note de Jean Levain a fait une longue intervention :
il a tout d’abord critiqué les principes énoncés en indiquant que Chaville n’était pas que la juxtaposition de quartiers dits minéraux (la vallée), des coteaux, au cœur de la forêt (en bordure de bois) et en affirmant que la Ville ne pouvait n’être que résidentielle.
Ces  orientations sont critiquables sur le plan social : elles nient l’importance d’un centre ville ; elles différencient la qualité de vie sur la ville alors que celle-ci doit être autant que possible semblable partout même si le caractère de l’habitat est différent ; une ville de 20000 habitants comme Chaville ne peut vivre avec comme seule activité économique le commerce de détail.
il est important que l’enquête publique ait lieu à l’automne, ce qui a été confirmé.

       Jacques Rivier a interrogé la Municipalité sur le « pôle Gare Rive Droite structuré ».

      2. Le rapport de présentation des orientations budgétaires 2011 mentionne :
- l’exécution budgétaire 2010 dégage un excédent de fonctionnement de 2,5 M d’euros pour 0,6 de prévu. En investissement, le recours à l’emprunt à long terme est très faible et le prêt relais pour le financement du groupe scolaire s’élève à 5,8 M d’euros.
- la section de fonctionnement de 2011 retient une baisse de 5% des taux fiscaux rendue possible par l’excédent de 2010 et le moindre besoin d’autofinancement.
- la section d’investissement se caractérise par un niveau de travaux de rénovation relativement faible. En financement, les ressources de cessions des réserves foncières au Centre Ville et aux Petits Bois représentent 11 M d’euros. Cela permet de ne pas emprunter à long terme en 2011 et de rembourser les emprunts court terme de 2010.

       Jacques Rivier est intervenu sur trois points principaux :
l’absence regrettable de référence dans le rapport de présentation des perspectives de GPSO sur notre territoire et la dérive technocratique de la communauté. Le mauvais état de la voierie communautaire a été aussi souligné.
en matière de fiscalité locale l’incohérence de l’aller retour (forte hausse pour des raisons politiciennes en 2009 et baisse maintenant) a été stigmatisée. L’augmentation de 2009 n’était pas nécessaire à son niveau retenu et a pénalisé inutilement les chavillois. La  valeur des réserves foncières permet le financement des nouveaux équipements publics et il était inutile d’accroitre pareillement l’autofinancement par des impôts.
le niveau insuffisant de gros entretien doit être accru de 0,4 M d’euros pour satisfaire des besoins urgents de rénovation. Cela ne remettrait pas en cause le désendettement de 2011 rendu possible par des ressources exceptionnelles de cessions.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire